Ustaza à Paris

L'Agenda culturel arabe – باريس عاصمة العروبة

Mashrou’ Leïla et Djazia Satour au Festival Au Fil des Voix

MUSIQUE. LUNDI 9 FEVRIER A 20h30 A L’ALHAMBRA (Xe). TARIF 25/29€.RESERVATION CONSEILLEE. RETROUVEZ LE RESTE DE LA PROGRAMMATION DU FESTIVAL AU FIL DES VOIX ICI.

mashrou' leila ra'suuk

Rare, voilà le mot qui vient à l’esprit quand on croise la route de ce jeune groupe libanais. Cinq musiciens qui, dans une énergie si jouissive qu’elle en devient très vite contagieuse vous donnent, par la puissance de leur son et le charisme de leur leader, le sentiment troublant d’assister à la naissance d’un grand groupe de rock. Guitares saturées, lignes de clavier distillées comme des fuites, violons entêtés et entêtants, sons électro minimalistes, l’ensemble est emmené par la voix magistrale du chanteur Hamed Sino, qui martèle des refrains poétiques comme des hymnes à la joie et à la liberté d’expression. Si le monde arabe se cherche une identité, nul doute que Mashrou’ Leila lui trace une voie à suivre. Depuis les révolutions arabes, Mashrou’ Leila est devenu l’incubateur des identités et des revendications pour un monde plus libre et ouvert.

  Première partie: DJAZIA SATOUR – France – Folk Franco-algérien

La voix de Djazia Satour transcende les registres. Elle est la matrice enchantée de cette fusion unique, jamais démentie depuis la première exploration des années Mig, le groupe trip-hop électro qui l’a fait connaître. Dans Alwane, son premier et nouvel abum, c’est le secret des envies et des états d’âme de la chanteuse qui a nourri la recherche de la mélodie, sur laquelle ses paroliers de toujours (K.S. pour l’arabe et Magali Haza pour les titres en anglais) sont venus sertir ses thèmes de prédilection : une angoisse du temps qui passe, un rêve de liberté, un fantasme d’errance ou un amour hors du temps… Julien Chirol et Pierre-Luc Jamain, musiciens-réalisateurs, lui ont concocté des instrumentaux puissants, précis, ambitieux, des samples soignés de vinyles ou de bruits capturés. Hauts en couleurs, l’album « Alwane » (couleur en arabe) puise aux sources des musiques arabes et noires américaines. L’inspiration, libre, déborde tous les cadres, se joue des genres. Rien ne l’illustre mieux que ce chant qui alterne l’arabe et l’anglais. Site web/Facebook.

Sortie de disque « Alwane », Sortie le 6 octobre 2014, LABEL : MUSIC UNIT / ZZ

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 26 janvier 2015 par dans Agenda, Musique, Spectacles, et est taguée , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :