Ustaza à Paris

L'Agenda culturel arabe – باريس عاصمة العروبة

Musique : A Filetta meets Fadia Tomb El-Hage

fadia tomb el hage

« Un dialogue entre Orient et Occident, entre une voix libanaise envoûtante et un chœur polyphonique corse d’une formidable créativité, où s’entremêlent répertoires profane et sacré, traditions et compositions, langues corse, arabe, française et syriaque. Dans le prolongement de leur rencontre orchestrée par le chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui pour le spectacle Puz/Zle présenté en Avignon l’an dernier, Fadia Tomb El-Hage et  A Filetta ont élaboré un répertoire a capella composé de pièces écrites pour la circonstance et de chants empruntés à leurs répertoires respectifs.  Née en 1962 à Beyrouth, Fadia Tomb El-Hage débute sa carrière auprès des frères Rahbani, pères de la chanson libanaise moderne, avant de poursuivre des études de musique classique et médiévale en Allemagne. Son répertoire s’étend aujourd’hui du folklore libanais au chant contemporain et de l’héritage arabo-andalou à l’interprétation des liturgies syriaques. Toute en nuances, sa voix de contralto au timbre chaud et feutré s’attache à révéler les couleurs propres à chacune de ces musiques.  Fondé en 1978 à Balagne, l’ensemble polyphonique corse A Filetta est connu pour avoir dévoilé au monde la tradition orale de l’île de Beauté. Un patrimoine que ce chœur de six voix masculines s’attache aussi à renouveler en explorant d’autres domaines de création tels que le théâtre et la danse, ou au travers de rencontres, comme dernièrement avec le trompettiste Paolo Fresu et le bandonéoniste Daniele Di Bonaventura pour l’album Mistico Mediterraneo. A l’instar de Fadia Tomb El-Hage,  A Filetta a participé ces dernières années à plusieurs spectacles de Sidi Larbi Cherkaoui qui déclare au sujet de leur collaboration : « A Filetta, c’est un groupe polyphonique qui chante d’une seule voix. Quant à Fadia, seule, elle chante comme tout un chœur. Lorsqu’on les écoute ensemble, on a l’impression d’entendre la planète tout entière ». »

Bande-annonce de Puz/Zle

« CONVERSATIONS »,  Dialogues entre chant oriental et polyphonies corses avec Fadia Tomb El-Hage et Al Filetta, dimanche 22 septembre à 16h30 dans la magnifique église Saint-Mathurin de Larchant à Larchant (Seine et Marne). Tarif : 15, 17 et 20 €. Navette depuis Paris. Plus d’informations ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 21 septembre 2013 par dans Musique, et est taguée , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :