Ustaza à Paris

L'Agenda culturel arabe – باريس عاصمة العروبة

Semaine du Cinéma : El sheita elli fat / Winter of Discontent

winter of discontent« El sheita elli fat » (Winter of Discontent), le 4e film de Ibrahim El Batout qui a été projeté dans plusieurs festivals dans le monde (dont Venise) sera diffusé en avant-première à Paris en ouverture du Festival des cinémas organisé à l’IMA.

Deux séances sont prévues :

Vendredi 28 juin à 19h30.

Samedi 29 juin à 11h (séance suivie d’un débat avec la journaliste Claude Guibal et l’historien Jean-Pierre Filiu).

« Winter of Discontent d’Ibrahim El Batout est un film qui ne laisse pas indifférent. Le réalisateur égyptien y met en scène trois personnages dont les vies seront bouleversées par la Révolution du 25 janvier 2011. Amr est un informaticien qui se rallie aux émeutiers. Farah est journaliste télé et elle mesure l’abysse qui sépare la couverture internationale des événements, des informations officielles destinées à atténuer l’importance du mouvement de protestation. Adel est, quant à lui, un officier de sécurité qui n’aurait jamais imaginé assister à pareille révolte. Présenté à la Mostra de Venise, ce long métrage nous replonge dans les heures les plus sanglantes du régime Moubarak et permet de mieux comprendre pourquoi le destin d’une nation a basculé à la place Tahrir. amr wakeed

Né en 1972, Amr Waked est un acteur de cinéma et de télévision égyptien, ainsi qu’un acteur de théâtre, connu pour ses rôles où il interprète des personnages moyen-orientaux ou méditerranéens. Son premier rôle au cinéma date de 1999 dans The Fallen Angels Paradise (Le paradis des anges déchus), d’Ossama Fawzy. Suite à cela, sa carrière prend son envol. En 2005, avec Salah Al Hanafy, Amr Waked cofonde Zad Production. Il est plus particulièrement connu internationalement pour son rôle du chef terroriste du film Syriana (2005) de Stephen Gaghan. Filmographie récente : e.a.Contagion (Stephen Soderbergh, 2011); 18 jours (2011); Colt 45 (Fabrice Du Welz, 2012) ; Winter of Discontent (Ibrahim El Batout, 2012). » (merci Bozar cinéma !).

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 27 juin 2013 par dans Cinéma, et est taguée , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :