Ustaza à Paris

L'Agenda culturel arabe – باريس عاصمة العروبة

CINEMA: Le « Festival Proche-Orient : Ce que peut le cinéma » commence ce soir !

Soyons brefs, soyons efficaces, soyons succincts :

– Lieu : Cinéma les 3 Luxembourg, Ve arr. (métro: Odéon).

– Dates : du 30 novembre au 13 décembre.

– Type d’événement : projections de fictions et documentaires, débats.

– Site : http://www.quepeutlecinema.com/

– Un bon aperçu : http://www.tv5.org/TV5Site/cinema/afp_article.php?rub=cinema&idArticle=111130164919.u1srdd1k.xml

– Résumé : Proche-Orient : ce que peut le cinéma présente la 5è édition de son festival à Paris dans son lieu habituel, les 3 Luxembourg, du 30 novembre au 13 décembre 2011. Chaque soir, un film et un débat illustreront la vie quotidienne et les conflits dans un des pays de la région. Les débats ont été planifiés par Dominique Vidal, journaliste au Monde Diplomatique et auteur, avec l’aide de Morgan Canda.
Chaque journée sera consacrée à un sujet, soit un pays: Irak et Kurdistan, Syrie et Liban, Israël, Palestine, soit un thème : le Printemps Arabe, les femmes, étrangers dans leur propre pays…
Leila Chahid, déléguée générale de la Palestine auprès de l’Union Européenne et soutien fidèle du festival, présidera une fois encore son ouverture et participera au débat ; elle sera rejointe par Yael Ben–Yefet, conseillère municipale de Tel-Aviv et activiste membre du mouvement protestataire des tentes.
Un autre moment fort de cette quinzaine sera l’hommage rendu à Stéphane Hessel, plus jeune d’entre nous à 94 ans et présent à toutes les éditions du festival. Il est le sujet de deux films qui retracent sa vie et son œuvre.
La soirée de clôture du festival sera consacrée à un hommage à Juliano Mer-Khamis, assassiné en avril 2011 devant le Théâtre de la Liberté dont il fut le fondateur. Plusieurs étudiants du théâtre seront présents, accompagnés par leur « tuteur », Udi Aloni, cinéaste engagé israélien et proche compagnon de Juliano, qui s’est chargé d’assurer la continuité des activités du théâtre.
Que le festival ait réussi à rassembler une assistance d’activistes, d’habitués et de simples curieux, pour voir des films et participer aux débats quotidiens, a contribué à l’importance grandissante de cet évènement parisien. Il a aussi répondu au besoin toujours plus vif de mesurer les problèmes et de confronter les points de vue. C’est la raison pour laquelle nous sommes passés d’une interrogation Proche Orient : que peut le cinéma ? à une affirmation Proche Orient : ce que peut le cinéma.
Avec des Intervenants comme Bertrand Badie, Elias Sanbar, Samie Aita, Jean-Paul Chagnollaud, Gadi Algazi, Akram Belkaid …

– Programme :

Mercredi 30 novembre : SOIREE D’OUVERTURE.
* 20h00 // Susya de Dani Rosenberg et Yoav Gross (15’) + My Land de Nabil Ayouch (80’)
+ Débat avec Nabil AYOUCH, Leila SHAHID et Yael BEN YEFET, animé par Dominique VIDAL.

Jeudi 1er décembre : LE PRINTEMPS ARABE.
* 18h00 Zelal de Marianne Khoury & Mustapha Hasnaoui (90’)
* 20h30 Au Caire de la révolution de Samir Abdallah (60’) + Partage (Lybie 10’)
+ Débat avec Bertrand BADIE et Nicolas DOT-POUILLARD (sous réserve), animé par Sylvie BRAIBANT (TV5).

Vendredi 2 décembre : LIBAN ET SYRIE.
* 18h00 // Tea on the Axis of Evil de Jean Marie Hoffenbacher (67’, Syria) + Le cinéma de Mohamed Malas de Laurent Billard (26’ Syria)
* 20h30 // Sayda de Michael Abi Khalil (17’ Liban) + Les fantômes de Joana et Khalil de Laurent Billard (26’ Liban) + All for the Nation de Carol Mansour (52’ Liban)
+ Débat avec Farouk Mardam Key et Samir Aita animé Hoda Saliby (Courrier international).

Samedi 3 décembre : IRAK ET KURDISTAN.
* 14h00 // Mandoo de Ebrahim Saeedi (90’ Kurd)
* 16h00 // L’âme en sang de Olivier Morel (70’)
* 18h00 // Kick off de Shawkat Amin Korki (81’ Kurd)
* 20h30 // Charcoal and Ashes (7’) + Speak your Mind (14’) + Goodbye Babylon de Amer Alwan (67’ Iraq)
+ Débat avec Hamit Bozarslan et Chris Kutschera, animé par Christian Chesnot (France Inter).

Dimanche 4 décembre : IRAN.
* 14h00 // The Wind is Blowing on my Street de Saba Riazi (16’) + Safar de Taleh Daranavard (55’)
* 15h30 // Chroniques d’un Iran de Manon Loizeau (90’)
* 18h00 // Iran About de Emilio Casalini (27’) + Fragments d’une révolution de Ana Nyma (54’)
* 20h00 // The Green Wave de Ali Samadi Ahadi (80’),
+ Débat avec Bernard Hourcade, Shervin Ahmadi animé par Agnès Rotivel (La Croix).

Lundi 5 décembre : ETRANGERS DANS LEUR PROPRE PAYS.
* 18h00 // Lone Samaritain de Barak Heymann (50’ Samaritains) + Va & Vient, 4 films de jeunes réalisateurs bédouins (50’ Bédouins)
* 20h30 // Eid du Collectif Saaheb (8’ Bédouins) + Don du ciel de Guy Davidi (15’ Thaïs) + Back to One’s Roots de Bilal Yousef (47’ Druze)
+ Débat avec Akram Belkaïd et Sébastien Boussois animé par Jean-Pierre Sereni (Le Monde diplomatique).

Mardi 6 décembre : ENFIN LES FEMMES.
* 18h00 // The Wind is Blowing on my Street de Saba Riazi (16’ Iran) + Nomad’s Home de Iman Kamel (61’ Egypte)
* 20h30 // Clichés by Nadine Naous (8’ Liban) + 138 Pound in My Pocket de Sahera Dirbas (20’ Palestine) + Women of Hamas de Suha Arraf (55’ Palestine)
+ Débat avec les réalisateurs(trices) et une femme reporter, animé par Françoise Germain-Robin (L’Humanité).

Mercredi 7 décembre : PEUT-ON RIRE DE TOUT ?
* 20h30 Coffee – Between Reality and Imagination : The Clock and the Man de Gazi Abu Baker (11’) + Wajeh de Murad Nessar (16’) + Blague à part de Vanessa Rousselot (54’)
+ Débat avec Vanessa Rousselot et Christophe Alevêque (sous-réserve), animé par Morgan Canda (Public Sénat).

Jeudi 8 décembre : ISRAËL.
* 18h00 // La Turbine Humaine de Danny Verete, (105’)
* 20h00 // Breaking the Silence de collectif (45’) + Guerre, mensonges et télé de Amedeo Ricucci (59’)
+ Débat avec Michel Warschawski et Gadi Algazi animé par Daniel Mermet (France Inter).

Vendredi 9 décembre : GAZA.
* 18h00 // Mohammed Rewind de Arnaud Bouquet (7’) + Into the Belly of the Whale de Hazim Bitar (25’) The Breaker de Wesam Mousa (30’) + Ticket from Azrael de Abdallah Al Ghoul (30’)
* 20h30 // Tears of Gaza de Vibeke Lokkeberg (83’)
+ Débat avec Régis Garrigue animé par Mohamed Kaci (TV5).

Samedi 10 décembre : LA PALESTINE.
* 14h00 // Fragments d’une Palestine perdue de Norma Macos (75’),
* 16h00 // Courants Interrompus de Guy Davidi et Alexandre Goetschmann (72’)
* 18h00 // Coffee – Between Reality and Imagination: Sense of Morning de Masaloun Hamoud (9’) + A Trip to Jaffa de Eitan Sarid, (14’) + A Cup of Coffee from Palestine de Kareem Karaja, Amer Ahmaro, Murad Nassar (8’) + Le Cinéma d’Elia Sulieman de Laurent Billard (26’) + Vidéocartographies : Aida, Palestine de Till Roeskins (46’)
* 20h30 // Man without a Cellphone de Sameh Zoabi (80’).
+ Débat avec Yves Aubin de la Messuzière et Jean-Paul Chagnollaud animé par Denis Sieffert (Politis).

Dimanche 11 décembre : JÉRUSALEM EMMURÉE.
* 14h00 // Jerusalem Moments 2009 : Ghetto Town (11’), Bus (10’), Nine to Five (18’) + Adieu Jerusalem de Alexandre Fronty (52’)
* 16h00 // Jerusalem Moments 2011: Green Dreams de Natasha Dudinski and Irit Eshet (26’), Behind the Wall de Murad Nassar (19’), House Arrest de Keren Shayo (22’)
* 17h30 // Jerusalem Bride by Sahera Dirbas (75’)
+ Débat avec Elias Sanbar et Danielle Bidard animé par René Backmann (Nouvel Observateur)
* 20h30 // Tanathur de Tawfik Abu Wael (80’).

Lundi 12 décembre : INDIGNEZ-VOUS, ENGAGEZ-VOUS !
* 18h00 // Stéphane Hessel, Sisyphe heureux de Sophie Le Chevalier et Thierry Neuville (52’)
* 20h00 // Stéphane Hessel, une histoire d’engagement de Christine Seghezzy (55’)
+ Débat avec Stéphane Hessel animé par Ahmed El-Keiy (France O).

Mardi 13 décembre : SOIREE DE CLOTURE CONSACREE A JULIANO MER KHAMIS.
* 18h00 // Me & My father de Juliano Mer-Khamis (28’)
Staying Human de Mahmoud Ezzat (Vittorio Arrigoni)(47’)
* 20h30 // Jenin – No Child is Born a Terrorist de Charles Annenberg Weingarten ( 20’) While Waiting- work in progress (10’-15’) d’ Udi Aloni, Mustafa Staiti and Juliano’s Freedom Theater Company + Honor de Mustafa Staiti (15’) + I’m Black As Well de Mustafa Staiti (6’) + My Family de Mustafa Staiti (6’) + Sho Kman? (25’).
+ Débat avec Udi Aloni, 3 étudiants du Théâtre de la Liberté de Jenine et tous les réalisateurs présents, animé par Benjamin Barthe (Le Monde). 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 30 novembre 2011 par dans Cinéma, et est taguée , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :