Ustaza à Paris

L'Agenda culturel arabe – باريس عاصمة العروبة

Musique: Kamilya Jubran et Nishtiman à l’affiche du festival « Au Fil des Voix »

Magnifique programmation pour ce vendredi 15 février au festival « Au Fil des Voix » à l’Alhambra ! A ma gauche, un duo de cordes à la musique aboutie porté par la voix de Kamilya Jubran ; à ma droite le projet diasporique kurde Neshtiman en quasi-première à Paris….

…Explications.

– Kamilya Jubran + Sarah Murcia –

kamilya jubran & sarah murcia

« Au terme de plusieurs années de collaboration sur différents projets, Kamilya Jubran, chanteuse et oudiste palestinienne et Sarah Murcia, contrebassiste française, croisent leurs univers éclectiques dans un projet commun intitulé « Nhaoul ‘ » (Métier à tisser en arabe). C’est un dialogue subtil de cordes et de cultures qui conduit à un langage commun,  au service de la voix émouvante de Kamilya. Ainsi, Sarah maîtrise les quarts de ton des gammes orientales  tandis que Kamilya a assimilé les structures rythmiques les plus complexes. Sur scène, elles sont accompagnées par un trio de cordes (violoncelle, alto et violon) qui ajoute une précision rythmique d’une grande finesse. Le choix des textes et des chansons est tout aussi intéressant car on y retrouve à la fois des extraits de recueils de poésies bédouines des déserts du Sinaï et du Negev, des poèmes d’auteurs arabes contemporains (Hassan Najmi, Salman Masalha) et une magnifique reprise du maître de la chanson populaire égyptienne du début du siècle, Sayed Darwich, compositeur fétiche de Kamilya. Kamilya et Sarah nous enchantent dans ce travail issu d’une complicité ancienne ». 
album nhaoul

Par ailleurs, l’album « Nhaoul » vient de sortir chez Accords Croisés et a été encensé par la critique de Télérama (ffff !). 

 

– Neshtiman –

« La diaspora musicale kurde d’Irak, d’Iran et de Turquie se retrouve pour la première fois à Paris. Cet événement révèle les lignes de force d’un espace culturel et musical mal connu en raison de la fragmentation du Kurdistan. Les trois langues principales des « Kurdistan » sont ici réunies : le sorani parlé en Irak, le kalhori en Iran et le kurmanji parlé en Turquie. Deux musiciens français, le percussionniste Robin Vassy et la contrebassiste Leila Renault sont également des acteurs talentueux de cette rencontre musicale du « troisième type ».  Ils accompagnent des maîtres de la nouvelle génération de musiciens kurdes, dont le percussionniste Hussein Zahawy qui assure la direction artistique, le Oudiste Goran Kamil et le joueur de Zorna Erlan Tekin. Les multiples facettes de la musique festive et populaire pratiquée dans les villages des hautes vallées des montagnes kurdes dialoguent avec la poésie subtile des mélodies soufies dont Sohrab Pournazeri, fantastique joueur de kamanché est familier depuis son enfance auprès de son père leader respecté de l’ensemble Shams. La voix magique de la chanteuse Maryam Ebrahimpour ajoute une touche d’une grande finesse à l’ensemble. Vous serez conquis par ce continent kurde aux résonances magiques ».

nishtiman

* Soirée ticket double Kamilya Jubran & Sarah Murcia + Neshtiman vendredi 15 février à 20h30, Festival Au Fil des Voix, 21 Rue Yves Toudic (Xe arr.). Réservations sur le site du festival ou au 01 40 20 40 25. 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 14 février 2013 par dans Musique, Uncategorized, et est taguée , , .
%d blogueurs aiment cette page :