Ustaza à Paris

L'Agenda culturel arabe – باريس عاصمة العروبة

Hindi Zahra et Francois & the Atlas Mountains à la Philharmonie

MUSIQUE. VENDREDI 3 JUILLET 2015 A PARTIR DE 19H30. PHILHARMONIE DE PARIS (PARC DE LA VILLETTE, XIXe). 25 €.

fb_bann2

19h30 : MESPARROW

Marion Gaume alias Mademoiselle Moineau alias Miss Sparrow alias Mesparrow. Beaucoup d’alias certes mais une voix unique, impossible à encager. Celle d’une Tourangelle qui ne tranche guère entre pop, rock, soul, jazz ou folk. Comme elle ne choisit pas entre griffure ou caresse, uppercut ou baiser. Son album Keep This Moment Alive était l’audacieux reflet de ce chant à tiroirs faussement doux, de cette voix qui impressionne l’ouïe et tétanise l’auditeur.
Concert en accès libre

Capture d’écran 2015-06-24 à 10.38.44

20H30 : HINDI ZAHRA

Impossible de ne pas avoir dansé son Beautiful Tango, de ne pas s’être laissé emporter par cette ballade aux cambrures nostalgiques. Comme tous les conteurs, Hindi Zahraalpague avec un mot, avec une phrase. En anglais ou en berbère, la lauréate du Prix Constantin 2010 narre ses histoires comme nulle autre. Il y a dans sa voix une nonchalance mais surtout une fêlure dignement héritées de Billie Holiday. Chez elle, le jazz est avant tout synonyme de liberté. Une liberté qu’elle prend lorsqu’elle bifurque sur les sentiers d’un folk mélodique, d’un blues coloré ou d’une soul dénudée.
La chanteuse marocaine arrivée en France à l’adolescence promène aujourd’hui sur scène son deuxième album, Homeland, sur lequel le jazz côtoie les mélodies orientales, et la langue française fait même son apparition.

FRÀNÇOIS & THE ATLAS MOUNTAINS « L’HOMME TRANQUILLE »

Le continent africain a toujours été un puissant aimant pour les musiciens occidentaux. Durant l’été 2013, Frànçois & The Atlas Mountains ne s’est pas contenté d’une simple session sur place à la va-vite mais a entrepris un véritable périple de dix jours dans quatre capitales africaines : Dakar (Sénégal), Cotonou (Bénin), Ouagadougou (Burkina Faso) et Addis-Abeba (Ethiopie). Là-bas, le groupe a joué et enregistré avec des musiciens locaux, publiant en janvier 2015 un EP 4 titres de ces sessions, L’Homme tranquille.
L’aventure se prolonge aujourd’hui sur scène : Frànçois Marry, le percussionniste Amaury Ranger et leurs complices des Atlas Mountains retrouvent Djiga Boubacar (joueur de n’goni, sorte de luth de l’ouest africain) et Sanou Darra (chanteur, xylophoniste et joueur de balafon) pour un concert où se croisent pop, chanson, afro funk, jazz, musique de chambre ethnique et électro world.

En savoir plus : page de l’événement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 24 juin 2015 par dans Agenda, Concert, et est taguée , .
%d blogueurs aiment cette page :