Ustaza à Paris

L'Agenda culturel arabe – باريس عاصمة العروبة

Exposition « Déserts » de Basma Alsharif et Ali Cherri

ARTS PLASTIQUES. DU 11 JUIN AU 31 JUILLET 2015. VERNISSAGE JEUDI 11 JUIN. GALERIE IMANE FARES (41 RUE MAZARINE, VIe).

Capture d’écran 2015-06-10 à 19.21.36

A propos de Basma Alsharif  : « Basma Alsharif est en résidence au Pavillon Neuflize OBC, laboratoire de création du Palais de Tokyo, depuis novembre 2014. Elle réalise cette année son premier long métrage. « Chaque point sur terre est mesuré en fonction de sa distance par rapport à deux lignes imaginaires. Le point de rencontre entre longitude et latitude, nommé Premier Méridien, a été décidé à Greenwich en Angleterre en 1884 à l’époque de l’empire Britannique. L’hémisphère nord et sud étant divisé par une ligne imaginaire équidistante des deux pôles et appelée Equateur. Il n’existait pas de système de temps normalisé avant cette date, aucun moyen de déterminer le début ou la fin d’une journée, ni même sa longueur. Chaque lieu dans le monde avait son propre système, son propre premier méridien1 . L’installation ‘High Noon’, composée d’une vidéo et de huit images de film, s’appuie sur cette connaissance et nous projette dans un avenir où il n’existe ni nord ni sud, ni est ni ouest. Elle nous entraîne vers un lieu qui nous fait traverser le temps et l’espace, où il nous est possible d’imaginer d’être partout à la fois. Les images capturent dans leurs compositions un portrait de deux endroits dans un même moment éphémère : La côte ouest de la Californie du sud et le Sud-Est du Japon.» ».

A propos de Ali Cherri : Ali Cherri est en résidence au CENTQUATRE (Paris) dans le cadre du programme NEARCH depuis janvier 2014. Pour cette résidence en partenariat avec l’INRAP et l’Institut Allemand d’Archéologie, il développe ses recherches sur les différentes approches de l’archéologie au Moyen Orient et en Asie Centrale. « Depuis quelque temps, l’objet de ma démarche artistique porte sur la construction de l’identité nationale dans le domaine de la muséologie et de l’objet archéologique. L’archéologie constitue l’imaginaire idéologique et le mythe fondateur d’un peuple, exhumant l’histoire généalogique qui retrace le passé, l’évolution, l’apparence et les idéaux de nos ancêtres. Mais surtout le projet archéologique établit les contours démographiques et géographiques de l’État Nation. A travers l’analyse de cette discipline scientifique –collecte des artéfacts, interprétation de ce que ces objets confirment ou infirment en terme de narration historique, mise en place et segmentation muséale, invocation discursive de l’objet archéologique et étude du site comme lieu de contestation politique – j’espère mettre en relief les micro-dynamismes, les paradigmes et les arguments selon lesquels la géographie, le paysage, l’histoire et l’historicité sont écrites.»

Capture d’écran 2015-06-10 à 19.34.48

En savoir plus sur l’exposition : dossier de presse // site internet de la galerie Imane Farès

Références : Basma Alsharif High Noon 1, 2015 Photographie couleur – 80×60cm Édition de 5 + 1 AP // Basma Alsharif High Noon 2, 2015 Photographie couleur – 80×60cm Édition de 5 + 1 AP // Basma Alsharif High Noon 3, 2015 Photographie couleur – 80×60cm Édition de 5 + 1 AP – Courtesy de l’artiste et de Imane Farès // Ali Cherri Wildlife, 2015 Photographie et light box 200 x 125 cm Courtesy de l’artiste et Imane Farès. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 10 juin 2015 par dans Agenda, Expositions, et est taguée , , .
%d blogueurs aiment cette page :