Ustaza à Paris

L'Agenda culturel arabe – باريس عاصمة العروبة

Caledoun, histoire des Arabes et Berbères de Nouvelle-Calédonie (Archeologia Pasifika)

HISTOIRE. L’ouvrage Caledoun, histoire des Arabes et Berbères de Nouvelle-Calédonie de Louis-José Barbançon et Christophe Sand retrace l’histoire des hommes, arrivés sur cet archipel du Pacifique comme forçats, déportés politiques ou relégués récidivistes.

caledounOriginaires de toute l’Afrique du Nord, près de 2000 hommes, arabes et berbères ont été transportés par l’administration coloniale en Nouvelle-Calédonie. De 1863 à 1931, l’archipel du Pacifique sert en effet de bagne pour éloigner des bords de la Méditerranée des individus jugés indésirables. Quand la sentence n’est pas perpétuelle, certains sont toutefois contraints de rester s’installer sur cette terre aux antipodes et, eux même colonisés, de participer à la colonisation de l’archipel.

Caledoun revient ainsi, à travers des phographies et des documents d’archives, sur l’histoire de ces « Arabes », comme ils étaient surnommés, et dont des descendants sont encore présents en Nouvelle-Calédonie. L’ouvrage relate la création d’une identité métissée propre à ce groupe avec la survivance de certaines traditions mais également sa pleine place dans la société calédonienne dont il est une composante.

Louis-José Barbançon, Christophe Sand, Caledoun, histoire des Arabes et Berbères de Nouvelle-Calédonie, Archeologia Pasifika, Vol 1, 2013.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 10 mai 2015 par dans Kiosque, et est taguée , .
%d blogueurs aiment cette page :