Ustaza à Paris

L'Agenda culturel arabe – باريس عاصمة العروبة

Noura Mint Seymali au Festival Banlieues Bleues

MUSIQUE. SAMEDI 28 MARS A 20H30. LE DEUX-PIECES CUISINE (42 AVENUE PAUL VAILLANT COUTURIER, LE BLANC MESNIL / 93). 10/12/16€. RESERVATION ICI.

noura mint seymali

Inédit en France ! Depuis le désert mauritanien, cette chanteuse combine un mélange surpuissant : psyché blues funk mixé aux modes et rythmiques sahariennes. Une alchimie qui a déjà conquis les Etats-Unis. L’art des griots et la poésie hassanie, les savants modes et les rythmes du tindé, toute la tradition maure est ici présente, relevée de guitares entêtantes et de grooves obsédants. Pour porter la mémoire des sables, Noura Mint Seymali n’en est pas moins ancrée dans son temps. Fille de Seymali Ould Mohamed Vall, le pape des griots mauritaniens, celle qui chanta dès l’âge de 13 ans auprès de la diva du désert Dimi Mint Abba (sa belle-mère !) a de qui tenir…. Solide et souriante, elle ne s’en laisse pas compter, fidèle au cap qu’elle s’est fixé pour composer son hallucinante alchimie musicale : « moderniser le son mauritanien ».

Avec : NOURA MINT SEYMALI chant, ardin, JEICHE OULD CHIGHALY guitare électrique, tidinit, MATTHEW C. TINARI batterie, OUSMANE TOURE basse. 

tzenniEn savoir plus sur « Tzenni » de Noura Mint Seymali : « Produit et enregistré dans plusieurs lieux (New York, Dakar, Nouakchott) l’album Tzenni est une expression contemporaine de la musique griot de Mauritanie, une forme d’art qui a évolué et pris de l’ampleur depuis les siècles derniers. Cela se ressent dans la musique de Noura Mint Seymali, une artiste profondément ancrée dans son histoire. Noura Mint Seymali est issue d’une longue lignée de musiciens. Son père, Seymali Ould Ahmed Vall, a participé à l’ouverture de la musique mauritanienne sur le monde en créant l’élaboration du premier système de notation pour la musique maure, en adaptant la musique de l’hymne national et en composant des morceaux popularisés par sa femme (et belle-mère de Noura) Dimi Mint Abba. Après avoir chanté en tant que choriste pour cette dernière, Noura MintSeymali conduit maintenant l’héritage des Seymali, de Dimi, sa grand-mère Mounina et d’innombrables autres. Noura est accompagnée par son mari, le guitariste Jeiche Ould Chighaly, qui apporte la force d’une autre branche de la lignée musicale maure. Les instruments ârdîne & tidinit forment ensemble le « azawan », la voix lead de la musique maure traditionnelle, tandis que la basse et la batterie, jouées ici par Ousmane Touré et Matthew Tinari fortifient l’ensemble avec un funk urgent. « Tzenni » en hassanya renvoie à la notion de cercle. C’est aussi le nom d’une danse tourbillonnante exécutée sur la musique des griots maures, souvent sous des tentes khaïma posées pour des rassemblements de rues dans les quartiers de Nouakchott ou dans les déserts de Mauritanie. Tzenni est donc une orbite, le mouvement de la Terre autour du Soleil, le cycle lunaire, les marées et les vents. Tzenni est finalement un album sur le changement, la foi, la stabilité dans l’instabilité, où il s’agit de prendre le positif avec le négatif dans un monde qui tourne de plus en plus rapidement ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 26 mars 2015 par dans Agenda, Musique, et est taguée , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :