Ustaza à Paris

L'Agenda culturel arabe – باريس عاصمة العروبة

Rencontre avec Ezza Agha Malak à la BNF

La BnF organise chaque samedi de 17h30 à 18h30, un rendez-vous avec l’actualité éditoriale en lien avec les collections de ses départements thématiques, sur le site F.-Mitterrand. Samedi 25 mai 2013, le département Littérature et art reçoit l’écrivaine franco-libanaise Ezza-Agha-Malak, pour une rencontre autour de son roman « Qu’as-tu fait de tes mômes papa ? » traduit récemment en arabe.

Femme charismatique, reconnue et appréciée pour son audace et son grand talent littéraire, Ezza Agha Malak est une des écrivaines francophones d’origine libanaise les plus prolifiques. En se focalisant sur les problèmes du monde qui l’entoure, en cernant le sens du ridicule, le manque de clémence de l’homme et de la vie, les travers de la société et des individus, E.  Agha Malak occupe une place importante dans le monde universitaire et le paysage culturel libanais. Avec plus de 28 ouvrages en français publiés en 28 ans, sans compter de nombreux articles et des conférences prononcées dans le monde entier, son œuvre fait déjà l’objet de travaux de recherches universitaires aussi bien littéraires que psychanalytiques.
En 1975, au début de la guerre du Liban, jeune veuve, Ezza Agha Malak quitte sa ville natale et s’installe avec ses deux filles en France où elle entreprend des études universitaires qui aboutiront à deux doctorats, ès Lettres et en Linguistique, de l’Université Lyon II.  Tout au long de son œuvre, elle plaide pour la laïcité et l’esprit d’ouverture, les droits de la femme et de l’enfant, la liberté de penser et d’agir, la diversité culturelle ; elle dénonce les violences de la guerre, porte un regard critique et acerbe sur l’injuste condition de la femme dans une société patriarcale et machiste, ainsi que sur les systèmes politiques et religieux qui règnent au Liban et dans le monde.

À travers ce roman, Ezza Agha Malak évoquera, lors de cette rencontre, son combat littéraire pour les droits de la femme en Orient, ainsi que ceux de l’enfant, et nous dira les raisons qui l’ont amenée à s’exprimer en français, ainsi que son rapport à sa langue maternelle, l’arabe. La rencontre sera animée par Laure Lahaye, chargée de collections en langues et littératures arabes au département Littérature et art de la BnF.

* Rencontre avec Ezza Agha Malak, samedi 25 mai de 17h30 à 18h30, Bibliothèque nationale de France, site F.-Mitterrand (XIIIe), Espace Jules Verne (entrée ouest, à côté de la salle I). Entrée libre. Plus d’informations sur les Rendez-vous du samedi organisés à la BnF.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 18 mai 2013 par dans Conférences, Littérature/Presse, et est taguée , .
%d blogueurs aiment cette page :